Téléchargez des logiciels et des jeux gratuits pour Windows
Recherche
Cherchez ici, par exemple: WinZip, Skype, Photoscape

5 Eyes, 9 Eyes, 14 Eyes – Explication

Un service VPN est probablement la seule chose qui vous vient à l'esprit quand vous voulez accéder au Web en toute sécurité. Un réseau privé virtuel ou VPN est la solution la plus simple pour préserver la confidentialité et l'anonymat tout en naviguant sur le Web. 
 
Cependant, en dépit de la prétention de ne pas conserver de registres de données, de nombreux services VPN sont en fait soumis aux activités de surveillance de certains pays. Cela implique que même si votre VPN peut vous garantir un anonymat à 100 % lorsque vous naviguez sur le Web, il y a de fortes chances que votre gouvernement surveille votre activité en ligne. 
 
Ceci est particulièrement vrai pour les VPNs qui sont situés dans les pays qui sont membres du groupe 5 Eyes, 9 Eyes ou 14 Eyes. 
 
 
Qu'est-ce que le groupe 5 Eyes ?
 
Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les gouvernements des États-Unis et du Royaume-Uni ont conclu un accord d'échange de renseignements pour le bénéfice mutuel des efforts de guerre. 
 
L'accord s'appelait l'accord USUK, en vertu duquel un programme de surveillance appelé Échelon a été lancé pour recueillir des données sur les activités en ligne de l'Union soviétique et de la Chine. C'est ainsi qu'est né le groupe 5 Eyes. 
 
Après la fin de la guerre, le programme a cessé de servir à des fins militaires. Cependant, l'accord a été utilisé par ces deux pays pour mettre en place un système de surveillance mondiale afin de contrôler les activités en ligne de leurs citoyens. 
 
Par la suite, le Canada, la Nouvelle-Zélande et l'Australie se sont également joints à ce groupe de surveillance, ce qui en a fait un groupe de cinq pays et, par conséquent, il fut ensuite connu sous le nom de 5 Eyes. Chacun des pays membres a de multiples agences qui assurent la surveillance des données en ligne, qui sont regroupées, analysées et partagées par les autres membres. 
 
Aux Etats-Unis par exemple, le FBI, la CIA et la NSA sont trois des principales agences qui font également partie des activités de 5 Eyes. 
 
 
Comment fonctionnent les 5 Eyes ?
 
Les pays membres du groupe 5 Eyes ont adopté diverses lois et réglementations qui ont donné au gouvernement un accès légal à toutes les activités de navigation de ses citoyens. Par conséquent, même si vous utilisez un service VPN situé dans ces 5 pays Eyes, votre gouvernement peut suivre votre activité en obligeant votre VPN à abandonner les données enregistrées via la clé de cryptage SSL. 
 
En fait, c'est exactement de cette façon que le gouvernement américain a trouvé les activités d'Edward Snowden. Même si Snowden utilisait un VPN, le gouvernement américain a demandé au FBI de signifier une assignation à comparaître au fournisseur de VPN pour l'obliger à abandonner les dossiers et activités de Snowden.
 
Le gouvernement américain a également mis en œuvre le programme PRISM, qui lui permet de recueillir des données auprès de centaines de fournisseurs d'accès Internet dans tout le pays. Les FSI se sont également vu accorder le droit légal de vendre l'activité de leurs utilisateurs à des tiers. 
 
En ce qui concerne le Royaume-Uni, le pays est beaucoup plus transparent sur ses activités de surveillance, mais ils fonctionnent de la même manière en ce qui concerne l'abus de la vie privée. Le gouvernement britannique a adopté une loi intitulée Investigatory Powers Act, 2016. Grâce à cette loi, tous les fournisseurs d'accès Internet et les entreprises de télécommunications sont tenus d'enregistrer l'historique de navigation de leurs utilisateurs. 
 
Ces données peuvent être extraites à tout moment par le gouvernement sans mandat ou citation à comparaître. L'Australie dispose également de lois diverses et similaires, qui permettent aux fournisseurs d'accès à Internet du pays de conserver les données des utilisateurs et qui sont à la disposition du gouvernement à tout moment. 
 
 
Qu'est-ce que Le Groupe 9 Eyes ?
 
Le Groupe 9 Eyes est un groupe de 9 pays qui ont conclu un accord pour enregistrer et partager des données de surveillance mondiale. Ce groupe comprend tous les pays qui sont membres du groupe des 5 Eyes ainsi que le Danemark, la France, les Pays-Bas et la Norvège en tant que membres supplémentaires. La portée et la nature des activités du groupe 9 Eyes sont très similaires à celles du groupe 5 Eyes et sont considérées comme une extension de l'alliance 5 Eyes. 
 
 
Qu'est-ce que le Groupe 14 Eyes ?
 
Composé presque entièrement de pays européens, à l'exception des États-Unis, de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande, le Groupe 14 Eyes est officiellement connu sous le nom de SIGINT Seniors Europe (SSEUR). Il s'agit d'une nouvelle extension du groupe 9 Eyes qui comprend tous les membres du groupe 9 Eyes ainsi que l'Allemagne, la Belgique, l'Italie, la Suède et l'Espagne comme membres supplémentaires.
 
L'accord de surveillance initial, bien que signé uniquement entre les États-Unis et le Royaume-Uni, a maintenant été étendu à l'ensemble de ces 14 pays. En vertu de l'accord, ces pays ne peuvent pas utiliser leurs données de surveillance pour s'espionner mutuellement, mais ils peuvent utiliser les données de leurs propres citoyens recueillies par un autre pays membre pour des intérêts nationaux. 
 
 
Autres partenaires
 
Plusieurs pays, bien qu'ils ne soient pas officiellement répertoriés comme membres de l'un des groupes susmentionnés, entrent néanmoins dans la catégorie des pays suspects en raison de leurs activités de surveillance. Israël, par exemple, est « l'observateur officiel »  du groupe 5 Eyes et travaille en étroite collaboration avec la NSA des États-Unis.
 
De même, des pays comme Singapour, la Corée du Sud et le Japon ont également été signalés comme des partenaires de surveillance des États-Unis et du Royaume-Uni, bien qu'ils n'aient peut-être pas encore d'accord officiel. Certains territoires britanniques d'outre-mer peuvent également tomber dans le filet de surveillance, en raison des liens juridiquement contraignants avec le Royaume-Uni. 
 
 
Comment éviter la surveillance par le biais des réseaux privés virtuels (VPN)
 
Un simple service VPN fournit une protection très limitée aux données de navigation d'un utilisateur. Même si le VPN a une politique de «  non journalisation », il est toujours soumis aux lois de son pays et peut être contraint de communiquer des informations sensibles par le biais d'un mandat du tribunal. Certains utilisateurs préfèrent utiliser des fournisseurs de services VPN offshore, c'est-à-dire les VPN qui ne sont pas situés dans les pays de surveillance. Cependant, même est inefficace, car les politiques de confidentialité de ces VPN sont encore plus compliquées et sont souvent conçues pour tromper les utilisateurs.
 
Notre suggestion est d'opter pour une chaîne VPN à sauts multiples dans laquelle l'activité de navigation de l'utilisateur n'est pas acheminée par un seul VPN mais plutôt par plusieurs sauts avant d'avoir finalement accès à l'Internet. Cela offre aux utilisateurs de nombreux niveaux de protection supplémentaires et garantit que, même si le gouvernement souhaite surveiller l'activité, il lui sera difficile d'obtenir toutes les données d'une seule source. Parmi les VPN multi-saut fortement recommandés figurent Perfect Privacy en Suisse, VPN.ac en Roumanie, NordVPN au Panama et Zorro VPN au Belize. 
 
 
 
 

Le bulletin d'information d'Astro

Entrez votre adresse email
J’aimerais bien connaitre les nouveautés intéressantes
Et recevoir également des jeux gratuits, des démonstrations et d’autres offres amusantes
inscription
Nous nous engageons à respecter votre vie privée
Notre Bulletin mensuel vous amènera à la lune...
Eh bien peut-être que non, mais vous allez découvrir de nouveaux excellents logiciels qui vous permettront de réaliser des trucs incroyables, et vous tiendrons au courant de tout ce qui est meilleur. Il est facile de vous désinscrire alors, pourquoi ne pas les essayer !